Un papier peint qui protège des ondes magnétiques

Blogosphère, technologie 6 mai, 2012

Ce n’est plus seulement un rêve. Une équipe de l’Institut Polytechnique de Grenoble, a conçu un papier peint capable d’intercepter les ondes électromagnétiques du Wi-Fi.

Alors que l’impact des ondes sur notre santé fait débat, les scientifiques ne cessent de multiplier les études au sujet de leur dangerosité. Plusieurs chercheurs de l’INP de Grenoble ont ainsi mis en place une toute nouvelle solution, le papier peint capable de nous protéger des ondes telles que celles émises par un téléphone portable. Cette avancée peut s’avérer bénéfique, notamment pour les personnes souffrant d’électrosensiblité.

Bien qu’il soit d’apparence classique, ce papier peint est recouvert de motifs tracés à l’encre conductrice. Ce système permettrait de filtrer jusqu’à trois fréquences à la fois. Pouvant être appliqué aux lieux publics, il offrirait également la possibilité de disposer d’un appartement à faible niveau d’ondes.

S’ajoute à cela, la protection des données lorsque le réseau est connecté en Wi-Fi. Le papier peint aurait alors pour intérêt de lutter contre le piratage.

La licence exclusive de cette innovation est déjà acquise par le groupe finlandais Ahlstrom qui prévoit de la commercialiser début 2013. Son prix devrait sensiblement approcher celui d’un papier peint classique de moyenne gamme.

Mélanie LAGRANGE

Tags:

Facebook rentre en bourse

Netéconomie, Réseaux Communautaires 4 mai, 2012

Voila un événement très attendu, l’entrée en bourse de Facebook.

Le numéro 1 des réseaux sociaux a annoncé le 3 mai dernier la fourchette de prix de ses actions qu’il comptait mettre sur le marché. (A noté que ce sera probablement le 18 mai)

Elles devraient donc se situer entre 28 et 35$ par conséquent Mark Zuckerberg pourrait lever jusqu’à 12 milliard de dollars soit 9,1 milliards d’euros.

Facebook se situerait donc bien au dessus de Google lors de sa première cotation puisqu’il représenterait entre 70 et 87 milliards de dollars contre 23 milliards de dollars pour Google.

Cassandre LEYMARIE

Tags:

L’épicerie du futur

technologie 2 mai, 2012

A l’arrivée des nouvelles technologies dans notre quotidien, certains domaines n’échappent pas à l’innovation. C’est le cas notamment des épiceries, pour qui la dématérialisation prend tout son sens.

Il y a encore peu de temps, les épiceries en ligne voyaient le jour. Il est maintenant devenu commun d’effectuer ses courses sur le web. On rapporte ainsi plusieurs milliers de commandes et de clients par année, comme si le syndrome du cyberachat s’était propagé à vitesse grand V.

Les avis restent pourtant mitigés. Alors que les anglais se disent plutôt déçus de ce service digne d’un parcours du combattant, un nouveau concept est récemment apparu en Corée du Nord. C’est le long des voies d’accès au métro de Seoul, que sont placardées plusieurs affiches lumineuses représentants les rayons d’un supermarché. A l’aide des QR Code présents sur celles-ci, il ne reste plus aux clients qu’à flasher le produit désiré pour l’ajouter à son panier. Les achats sont ensuite livrés à domicile.

La chaîne Homeplus voit cette avancée comme une solution qui permettra aux consommateurs de souffler. En épicerie, il est déjà possible grâce au QR Code d’obtenir des renseignements sur un produit, son origine ou encore sa fabrication.

Les magasins peuvent s’ils le désirent, rester en contact avec les clients même à distance. Tesco Angleterre par exemple, bénéficiait d’une entente signée avec Nokia, qui lui permettait d’envoyer des messages sur les mobiles de la marque.

Il existe des sites comme SOScuisine qui permettent de visualiser l’ensemble des promotions offertes par les épiceries. Un autre logiciel vendu aux Etats-Unis permet la comparaison des prix entre plusieurs détaillants du pays.

Les balances peuvent déterminer ce que vous y mettez à l’aide d’une caméra, les étagères électroniques envoient un message à l’arrière boutique lorsqu’elles se vident, et le panier intelligent vient couronner le tout en vous proposant grâce à un microordinateur et son écran interactif, des recettes ou produits qui pourraient vous inciter à acheter.

Dotés d’un GPS, ces nouveaux paniers peuvent comprendre votre liste d’achats préalablement effectuée chez vous sur ordinateur. Certains d’entre eux scannent vos produits et vous informent sur l’avancée de votre facture. Un scanner facial peut même selon votre âge ou votre expression du moment, vous suggérer des idées de repas.

Dernièrement, des recherches sont effectuées sur la possible création d’une carte personnalisée capable d’établir un bilan nutritionnel.

Mélanie LAGRANGE

Tags: ,