La future offre d’Adobe : Creative Cloud

Systèmes d'exploitation 23 mars, 2012

A 50 euros par mois, un service de location des logiciels avec des services tiers à valeur ajoutée pourrait voir le jour d’ici juin prochain.

Lancée en parallèle de la Creative Suite (CS) 6, l’offre Creative Cloud regroupera pendant la première moitié de l’année, tous les logiciels de l’éditeur.

Adobe précise que Creative Cloud est un tournant majeur, comme lorsque la société avait pris l’initiative de regrouper ses logiciels sous la bannière CS, en 2003.

La CS3 sera disponible en version boîte pour les particuliers. Le principe est de payer un abonnement de 50 euros/mois afin d’avoir accès à la totalité des logiciels ainsi qu’à des services complémentaires. Il sera possible d’installer en local les logiciels souhaités (sur 2 postes différents, Mac ou PC). Les mises à jours des logiciels seront également fournies. Dans ces logiciels seront disponibles les récents Muse et Edge.

Un service de synchronisation entre différents appareils sera mis à disposition, à 20Go de stockage d’origine (ou plus, moyennant paiement). Il y sera possible de partager photos, videos, etc. Adobe proposera l’accès à des logiciels tels que Digital Publishing Suite, ou encore Business Catalyst. Les Touch Apps sont déjà disponibles sur Android et le seront prochainement sur Ipad.

Une offre pour les entreprises sera proposée. Le prix encore inconnu devrait approcher les 70 euros par mois et par poste, et proposer des fonctions complémentaires telle qu’un espace de stockage plus important.

1 900 euros étant le prix de la CS5.5 Design Standard, l’abonnement annuel à 600 euros pourrait attirer bon nombre de nouveaux clients. Une façon pour Adobe de s’assurer qu’il ne soit plus autant piraté.

Des tarifs étudiants seront établis, et des offres avec services tiers, proposées dans le cas du téléchargement d’un seul logiciel.

Mélanie LAGRANGE

Tags:

Le Kindle Fire d’Amazon pour le 27 mars ?

Gadgets Technologiques, Les écrans, technologie 22 mars, 2012

La tablette low-cost d’Amazon, Kindle Fire, pourrait être commercialisée dès la fin du mois de mars en France.

Diverses invitations auraient été envoyées à la presse pour le mardi 27 mars, afin de « partager des informations concernant Amazon en France ». Aux Etats-Unis, la tablette est en vente depuis le 15 novembre, au prix de 199$ (soit environ 149€).

La Kindle Fire est une tablette multimédia fonctionnant sous Android, qui permet la lecture de livres, magazines, mais aussi de visionner des vidéos et de profiter de sa discothèque. Elle est dotée d’un écran couleur de sept pouces.

Les utilisateurs peuvent ainsi accéder au Kindle Store qui propose des millions de livres numériques. Il leur est également possible de télécharger ou simplement d’écouter en streaming 17 millions de morceaux de musique, tout ceci via l’Amazon MP3 Store.

Une sauvegarde en ligne est même mise à disposition, via le service Amazon Cloud. Cette solution comble le manque de mémoire interne de la tablette, étant de 8Go, sans possibilité d’ajouter une quelconque carte mémoire.

Mélanie LAGRANGE

Tags: ,

Google Map Maker arrive en France

Blogosphère, Internet 21 mars, 2012

Google vient d’améliorer la précision de Google Maps et Google Earth avec son service de perfectionnement qui consiste en une cartographie collaborative.

Map Maker permet aux internautes d’ajouter des détails sur les lieux qu’ils connaissent, comme leur lieu de vacances, celui où ils travaillent et plus simplement leur quartier.

Les internautes ont maintenant la possibilité de cibler des endroits précis, afin d’y ajouter des renseignements divers comme la présence de pistes cyclables, de parcs ou encore de rivières.

Google a ainsi précisé : « Les options sont illimitées lorsqu’il s’agit de cartographier les lieux que vous connaissez et fréquentez. Vos contributions sont ensuite contrôlées et corrigées par d’autres utilisateurs, des experts régionaux ainsi qu’une équipe de correcteurs. En utilisant Map Maker, vous pourrez prendre connaissance en temps réel des mises à jour d’autres utilisateurs sur les zones qui vous intéressent. » Les modifications n’apparaissent donc que lorsqu’elles ont été validées.

Si vous possédez un compte Google, il est déjà possible de suggérer des modifications. Ainsi, la France devient le premier pays d’Europe occidentale à disposer de ce programme d’amélioration de Google Maps et Google Earth.

LAGRANGE Mélanie

Tags: , ,