Forfaits Free Mobile

Téléphonie 28 novembre, 2011

Comme tout le monde le sait désormais, Free se lance officiellement dans les forfaits mobiles. Dorénavant les spéculations vont de bon train, quels seront les prix de ses fameux forfaits ? La Tribune qui en se basant sur les offres low-cost pratiquées à l ’étranger, parie sur un forfait illimité à 15 euros.

Xavier Niel, PDG de Free, a annoncé que le lancement des offres mobiles se ferait avant le 12 janvier 2012. Ce dernier, sans donner aucun détail tient cependant à mettre l’eau à la bouche avec des promesses alléchantes.

Par conséquent nombreuses sont les rumeurs qui circulent à propos des contenus des offres.

Free proposera-t-il un forfait ou plusieurs ? Et à quel prix ?

Le PDG de Free à cependant promis des prix qui défieraient toute concurrence au point de diviser la facture par deux. Ce serait donc avec des prix chocs, facile à retenir, que Free mobile verrait le jour.

Cassandre LEYMARIE

Tags:

Lentilles bioniques : réalité augmentée

Gadgets Technologiques 24 novembre, 2011

Des scientifiques ont mis au point un prototype qui pourrait, à terme, afficher discrètement et directement des informations devant vos yeux.

Pouvoir, façon cyborg, connaître, au premier regard, le nom, l’âge, la profession de votre interlocuteur, relever vos mails sans avoir à extraire votre smartphone de votre poche ou encore savoir, quasi instantanément, s’il reste des chambres à louer dans cet hôtel devant lequel vous passez… Tout cela pourrait ne plus être de l’ordre de la science-fiction… moyennant le port d’une lentille de contact. Selon les résultats d’une étude publiés cette semaine dans le Journal of Micromechanics and Microengineering, une équipe de chercheurs, associant des scientifiques américains de l’université de Washington et des Finlandais de l’université d’Aalto, a mis au point un prototype testé, avec succès, sur… des lapins.

Le dispositif, basique pour le moment, comprend une diode électroluminescente (led) miniature placée au centre d’une lentille. De couleur bleue, celle-ci est reliée, via un circuit intégré transparent, à une antenne circulaire de 5 millimètres de long, incrustée dans le pourtour de l’appareil. L’antenne permet de contrôler la led, par ondes radio, mais aussi de recevoir, sans fil, l’énergie nécessaire pour qu’elle s’allume. De quoi délivrer à l’utilisateur un message lumineux, en code type morse, puisque la surface d’affichage est, pour l’instant, réduite à un pixel unique.

Question d’autonomie

Quoi qu’il en soit, il est assez évident que les lapins, qui ont servi de cobayes, n’en ont pas tiré de grands enseignements. L’intérêt était de savoir si leurs yeux allaient bien supporter la lentille. Test réussi, puisque les scientifiques n’ont, au cours de l’expérience, pas décelé d’effets nocifs, notamment pour leur cornée. Les lapins ont même porté cette lentille pendant une vingtaine de minutes sans en paraître particulièrement affectés. Toutefois, la matière plastique utilisée, du polyéthylène téréphtalate, ne permet pas à l’oeil de “respirer” suffisamment pour permettre une utilisation prolongée…

Ce n’est donc qu’un premier pas. Car les scientifiques n’ont résolu que la première difficulté : permettre à l’oeil humain de percevoir une image située bien trop près compte tenu de ses capacités de focalisation. Mais un autre obstacle devra être surmonté : le système actuel ne fonctionne que si la batterie qui l’alimente ne se trouve pas à plus de deux centimètres ! Et il est clair qu’il faudra quelques pixels de plus pour faire de vous un Terminator… Même si l’équipe de chercheurs est désormais convaincue que le défi peut être relevé.

Source : http://www.lepoint.fr/science/sur-la-voie-des-lentilles-de-contact-bioniques-24-11-2011-1400192_25.php

Cassandre LEYMARIE

Cloud Computing : 883 millions d’euros d’économies d’énergie

Internet 7 novembre, 2011

Une étude réalisée à la suite des travaux du Carbon Disclosure Project évalue le CO2 économisé en France par les grandes entreprises avec le cloud d’ici 2020 à l’équivalent de 630.000 voitures par an.

Le cloud computing a des vertus environnementales, affirme une étude réalisée par le cabinet d’analyse Verdantix et financée par AT&T.

Selon cette étude, d’ici 2020, « les grandes entreprises françaises qui auront opté pour le cloud computing pourraient enregistrer des économies annuelles d’énergie de 830 millions d’euros et une réduction annuelle des émissions de carbone équivalentes à celles de 630.000 voitures.

Dans le cadre d’une  transition vers le cloud computing, les grandes entreprises françaises pourraient réduire de 50% leurs émissions de carbone  en comparaison des niveaux anticipés sans la mise en place de cette technologie. »

Le rapport a également examiné le marché outre-Manche et a constaté un écart entre les réductions d’émissions carbone annuelles réalisables en France (1,2 million de tonnes) et au Royaume Uni (9,2 millions de tonnes) d’ici 2020. Ce qu’il explique « par le fait que la France recourt fortement aux énergies nucléaires et renouvelables pour produire son électricité ».

Le modèle économique utilisé pour cette étude s’appuie, pour la France, sur les données de 215 sociétés en France dont le chiffre d’affaires est supérieur à un milliard de dollar, indique  Verdantix.

Ces prévisions ont été publiées à la suite d’une étude présentée en juin par le Carbon Disclosure Project (CDP), intitulée « Le Cloud Computing: La solution informatique du 21ème siècle » .

Pour Paul Dickinson, président de CDP:

« Le potentiel de réduction des émissions lié au cloud computing constitue une avancée passionnante qui permet aux entreprises, à la fois de maximiser les performances, de réduire les coûts, d’éviter l’inefficacité et de minimiser leur consommation d’énergie – et donc les émissions carbone.

Cependant, la transparence totale de la part des fournisseurs sur la consommation d’énergie est une étape essentielle afin de donner plus d’information à la disposition des clients en ce qui concerne la réduction d’émissions carbone réalisée. »

Source : http://www.smartplanet.fr/smart-technology/le-cloud-computing-facteur-deconomie-denergie-et-de-co2-8292/

Cassandre LEYMARIE

Tags: