Un mode d’écoute privée sur Spotify

Réseaux Communautaires, musique 30 septembre, 2011

Le partenariat entre Facebook et Spotify n’a pas fait l’unanimité. En effet nombreux sont les internautes, qui ont contestés la publication de la musique qu’ils écoutaient sur Facebook.

Devant leur colère, Spotify était donc obligé de mettre en place un moyen leur permettant de choisir si ils voulaient ou non publier sur le Ticker (telex) du réseau les chansons qu’ils écoutaient.

C’est donc à partir de cela qu’est né le mode « écoute privée » dans le menu Fichier. Ainsi lorsqu’il est activé, vos amis Facebook ne sont pas au courant de ce que vous écoutez.

Cassandre LEYMARIE

Tags:

Smartphone Sharp

Gadgets Technologiques, Les écrans, technologie 30 septembre, 2011

C’est avec l’Aquos Phone SH80F, qui a déjà fait ses preuves au Japon, que Sharp a décidé de revenir sur le marché français.


Pour le moment, c’est avec un seul et unique terminal sous Android 2.3 que Sharp signe son retour. L’Aquos Phone SH80F va venir se confronter, dès le 6 octobre prochain, à l’Evo 3D de HTC et à l’Optimus 3D de LG. Comme ces deux smartphones, celui de Sharp permet, via deux capteurs de 8 Mpixels, de photographier et filmer en 3D.

En prime, en appuyant sur une touche dédiée, ce smartphone permet de transformer à la volée du contenu 2D en contenu 3D, qu’il s’agisse de vidéos sur YouTube ou bien encore de jeux vidéos. Les contenus pourront être transférés sur un téléviseur via un câble HDMI ou via le DLNA.

Bien entendu, la conversion n’offre pas un rendu aussi significatif qu’un contenu filmé en 3D.

Le smartphone dispose d’un écran de 4,3 pouces (960×540 pixels) et d’un processeur Qualcomm cadencé à 1,4 GhZ.

Il sera disponible chez Orange à partir de 99 euros avec engagement ou à 639 euros dans une version nue.

Source : http://www.lesnumeriques.com/sharp-revient-france-smartphone-capable-conversion-2d-3d-n21357.html

Cassandre LEYMARIE

Tags: ,

Facebook retire ses cookies espions

Internet, Réseaux Communautaires 28 septembre, 2011

Soupçonné d’avoir des anomalies sur ses cookies, le géant Facebook après avoir nié, a finalement décidé d’effectuer des corrections en supprimant deux cookies une fois l’utilisateur déconnecté.

Cette anomalie avait été dévoilé par le hacker australien Nik Cubrilovic. En effet il avait révélé que Facebook avait la capacité de continuer à récolter des informations sur la navigation des utilisateurs et cela même si ces derniers étaient déconnectés.

Le géant avait donc dans un premier temps démenti tout traçage de l’activité des internautes. Seulement avec le temps, les propos de Facebook ont évolué puisque lors d’échanges avec Nik Cubrilovic, les ingénieurs du réseau ont annoncé qu’un correctif modifiant le comportement des cookies serait bouclé dans les 24 heures.

Cassandre LEYMARIE

Tags: