Pourquoi HP lance une imprimante connectée au web ?

Internet, technologie 30 juin, 2009

En dévoilant lundi une imprimante capable d’imprimer des contenus du Web sans passer par un PC, le premier groupe informatique mondial espère s’inspirer des recettes qui ont fait le succès l’iPhone, et notamment de l’App Store d’Apple. 

Imprimer directement des contenus d’internet sans passer par ordinateur, ce sera bientôt possible grâce à la dernière imprimante de Hewlett-Packard.

Baptisée Photosmart Premium TouchSmart Web, la machine offre toutes les caractéristiques d’une multifonctions (imprimante, scanner, photocopieur et fax) avec en prime un écran de 4,3 pouces « le plus grand de toutes les imprimantes à jet d’encre tout en un du marché » vante le communiqué.

Car cet écran ne pilote pas simplement les fonctions classiques d’une imprimante. Il est aussi l’interface qui permet de choisir et de se connecter à des services web dédiés. Il se transforme ainsi à l’occasion en clavier virtuel. « On a éliminé tous les boutons des modèles précédents, remplacés par un grand écran tactile et une navigation qui rappelle celle de l’iPhone», explique Ravikiran Adusumilli, chef de produit marketing chez HP.

La comparaison avec le smartphone d’Apple ne s’arrête pas là. Comme l’iPhone, la dernière née d’HP peut se connecter à un App Store pour y télécharger des applications. Google, le quotidien USA Today, la billetterie électronique Fandango, le premier site Internet de coupons de réduction Coupons.com ou encore la chaîne pour enfants Nickelodeon sont parmi les premiers à proposer des services conçus pour l’imprimante de HP. 

“Avec notre application, les parents et les enfants pourront rapidement imprimer des mini-livres à colorier ou des extraits d’albums de leurs personnages favoris comme Bob l’éponge, Jimmy Neutron ou Dora l’exploratrice”, souligne Dave Williams, le responsable de la division online de Nickelodeon qui compte aussi proposer des séries complètes à la vente.
 

 

Lancement en France au début 2010

Le fait que les applications soient optimisées pour l’imprimante lui permet de travailler plus rapidement et avec une meilleure qualité (mise en page optimisée, fonction recto-verso automatique dans certains cas…). En fait, pour offrir une expérience utilisateur équivalente, HP aurait dû créer chacune de ces applications à la fois pour Windows et MacOS. 

Contrairement à l’iPhone où seuls les programmeurs professionnels ont le droit de créer des applications, n’importe qui pourra concevoir une application pour l’imprimante Web de HP. “Aucune connaissance d’AJAX ou de HTML ne sont requises. Tout au plus, savoir cocher des cases et le tour est joué”, promet Adusumilli.

Disponible en septembre prochain uniquement aux Etats-Unis au prix de 399 dollars, la Photosmart Premium TouchSmart Web viendra remplacer la vieillissante  C8180, aujourd’hui vendue pour moins de 250 dollars outre-atlantique (ou 300 euros en France). En revanche, HP ne commercialisera pas sa nouvelle multifonctions en France avant le début de l’année prochaine.
Source : lexpansion.com

 

Tags: ,

Microsoft Windows 7 disponible à 50 euros mais sans Internet Explorer

Systèmes d'exploitation 29 juin, 2009

Microsoft vient de dévoiler une partie de sa stratégie tarifaire sur Windows 7. La période de pré-réservation offre une économie de 70 euros sur la version Premium.

 

 

PublicitéMicrosoft vient de publier les tarifs officiels des différentes versions de Windows 7 dans les offres de pré-réservations. Une façon pour Microsoft de récompenser les bêta-testeur de Windows 7 mais, finalement, ouverte à tous les utilisateurs via les revendeurs habituels.

 

La version d’entrée de gamme Familiale Premium de Windows 7 sera proposée à 49,99 euros TTC. Ouverte au grand public mais plutôt destinée aux entreprises, l’édition Professionnelle s’élève, elle, à 109,99 euros. Ces tarifs sont valables entre le 15 juillet et le 14 août 2009.

 

Attention, il s’agit d’une pré-réservation qui permettra de retirer le produit en boîte auprès du Microsoft Store et des revendeurs partenaires (qui sont cependant libres de fixer les tarifs de leurs choix) à partir du 22 octobre prochain, date officielle de disponibilité de Windows 7.

 

Pré-réservation, mise à niveau, tarifs normaux…

 

Passée cette période de pré-réservation, les tarifs s’élèveront à 119,99 et 285 euros (tiens? les 0,99 ont disparu…) pour les versions Premium et Pro, et cela jusqu’au 31 décembre 2009. Des tarifs qualifiés de “mise à niveau”. Au-delà, les conditions basculeront en “tarif normal”, non dévoilé pour l’heure en Europe. Microsoft n’a pas non plus communiqué sur les tarifs des versions Ultimate (considérée comme la version Enterprise mais détaché de la licence entreprise qui l’accompagne) et Basic. Rappelons que Windows 7 sera décliné en 6 versions.

 

Cependant, Brandon LeBlanc, de l’équipe de développement, nous apprend par voie de blog que la version Ultimate sera proposée à 319 dollars aux Etats-Unis. Soit moins de 230 euros. La mise à jour de cette même version s’élève elle à 220 dollars.

 

L’offre de mise à niveau pour les nouveaux PC disponible

 

Par ailleurs, Microsoft confirme le lancement des coupons de mise à niveau de Vista vers 7. L’offre Garantie Technologique (GT) permettra aux clients de bénéficier d’une mise à jour “gratuite” pout tout achat d’un nouveau PC (ou d’une version boîte de Windows Vista) à partir de demain, vendredi 26 juin. La gratuité aura cependant un coût : celui des frais d’envois (pour les boîtes) et de “retravail” pour les mises à niveau (pour les versions sur PC) dont les modalités seront fixées par les constructeurs et les distributeurs eux-mêmes. Selon les bruits en cours, le montant de ces “moindres frais” s’élèveraient autour d’une vingtaine d’euros.

 

Le 22 octobre, Windows 7 sera disponible en 11 langues* dont le français. Le 31 octobre, 21 autres localisations seront proposées**. A signaler que la version européenne de Windows 7 sera livrée sans Internet Explorer 8. Une stratégie visant à anticiper le couperet de la Commission européenne qui pourrait imposer plusieurs choix possibles.

 

Pas de navigateur pour Windows 7 en Europe

 

“Microsoft a décidé de commercialiser Windows 7 sans aucun navigateur, Internet Explorer ou autre”, confirme Arnaud Lambert responsable produits grands publics de Microsoft France. L’éditeur promet cependant de fournir un procédé simple pour installer un navigateur sur le système mais sans en dévoiler les modalités.

 

Cette problématique se limitera aux versions boîtes et mises à jour de Windows 7. “Les constructeurs de PC seront libres de proposer le navigateur de leur choix”, précise le porte-parole de Microsoft. La problématique du navigateur touchera donc les clients qui souhaiteront conserver leur machine actuelle, notamment sous Windows Vista, mais bénéficier de Windows 7. L’absence de navigateur compliquera d’autant la situation que la mise à niveau correspondra en fait à une réinstallation complète du système. Ce qui imposera de sauvegarder les données préalablement. Et de réinstaller ultérieurement un navigateur. Voilà de quoi refroidir les ardeurs même des plus motivés.

 

* Anglais, Espagnol, Japonais, Allemand, Français, Italien, Néerlandais, Russe, Polonais, Portugais Brésilien, Coréen, Chinois Simplifié, Chinois Traditionnel Et Chinois (Hong Kong)

 

** Turc, Tchèque, Portugais, Hongrois, Suédois, Danois, Norvégien, Finnois, Grec, Ukrainien, Roumain, Arabe, Lituanien, Bulgare, Estonien, Slovène, Hébreu, Thaï, Croate, Serbe, Latin, Et Letton.

Source : Christophe Lagane  www.silicon.fr

 

 

Tags:

La révolution USB a presque 10 ans

technologie 26 juin, 2009

La clé USB a fait son apparition dans le monde de l’informatique au début des années 2000. Très vite, elle s’est imposée comme un outil essentiel et fiable de la sauvegarde de fichier en USB. On l’appelle « clé » car elle en a la forme et la taille et peut se mettre sur un porte-clés. Désormais ce mini disque dur fait partie intégrante du paysage informatique et en est même un acteur majeur. Mais comment la clé USB a-t-elle évolué au cours de sa première décennie et comment la sa sécurité s’est-elle transformée ? Pour le découvrir, cliquez ici.

Tags: