La saison des impôts

Netéconomie 25 mars, 2009

 

A partir du Lundi 27 Avril 2009, le site impôts.gouv.fr sera de nouveau opérationnel pour accueillir les contribuables souhaitant déclarer leurs revenus en ligne. L’an dernier, 7.4 millions de personnes ont utilisé ce mode de fonctionnement. Pour la campagne 2009, le gouvernement espère 10 % à 15 % de plus. Afin que ce chiffre soit atteint, Bercy va mettre en place différentes mesures. Tout d’abord, il y aura un maintient de la réduction de 20 euros accordés aux cybers-imposés. De plus, la procédure sera simplifiée en laissant le choix aux contribuables d’utiliser ou non le certificat électronique pour télé déclarer leurs impôts. Toujours dans l’optique d’amener le contribuable à utiliser Internet pour remplir sa déclaration, il y a une nouveauté concernant la télé déclaration pré remplie. En effet, les télés déclarant disposeront pour la campagne 2009 d’une procédure moins compliquées qui leur permettra de déclarer en seulement trois clics. Un gain de temps considérable, si l’internaute prend soin d’éviter les heures de pointes.

 

Y-a-t-il des risques ?

 

Pour pouvoir télé déclarer ses revenus, le contribuable devra toujours renseigner trois informations primordiales et confidentielles c’est-à-dire son numéro fiscal, son numéro de télé déclarant et enfin le montant de son revenu fiscal de référence. Il est évident que la confidentialité de ces informations est garantie et assurée par une connexion sécurisée (HTTPS), la même que celle utilisée pour les achats en ligne ou encore pour l’accès aux sites bancaires.

Pour la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (la CNIL), le procédé de validation 2009 des impôts en ligne est suffisamment sécurisé. Selon Sophie Vuillet-Tavernier, directrice des affaires juridiques de la Cnil, «  en cas de contestation, l’administration fiscale s’engage à apporter la preuve que la procédure technique a bien fonctionné ». Enfin, le ministère affirme qu’avec cette nouvelle procédure simplifiée et sûre, un contribuable pourra déclarer ses revenus depuis n’importe quel endroit.

 

Cependant, tous ne s’accorde pas à dire que la déclaration par internet est sans faille en 2009. En effet, selon le Syndicat National Unifié des Impôts (Snui), la mise en retrait de la signature et du certificat électronique pose un problème au niveau de la sécurité juridique. C’est ce qu’a déclaré Vincent Drezet, porte-parole de l’organisation. Le ministère ayant par la suite, été interrogé sur ce point, il estime que « Le certificat électronique conserve cette spécificité qu’il permet d’accéder à son compte fiscal en ligne, c’est-à-dire à ses déclarations de revenus antérieurs et aux paiements effectués sur les trois dernières années »

 

 

Quelques chiffres sur l’évolution des déclarations par Internet :  

En l’an 2000, environ 4500 contribuables ont télé déclaré leurs revenus sur la toile. En 2002, l’augmentation a été impressionnante puisque 115 000 personnes sont allées sur le site pour leurs déclarations. La hausse n’a cessé de continuer entre 2003 et 2007. La barre des 1 millions d’utilisateurs a été franchie en 2004 avec 1.25 millions de télés déclarants. Enfin, en 2008, le chiffre a cessé d’augmenter et stagne. Le ministère n’a pas communiqué les chiffres pour cette année précise.

 

Source : 01.net / lemonde.fr                                    

site internet : http://www.service-public.fr/

Tags:

Gallica et après… Les ressources numériques de la BnF

Internet 18 mars, 2009

L’avenir de Gallica :

Le 16 Mars 2009, s’est tenu une conférence sur la bibliothèque en ligne Gallica au salon du livre de Paris. Cette conférence avait pour sujet l’avenir des ressources numériques de la BNF

Nous vous proposons d’y assister grâce aux vidéos mises en ligne sur le site de la BNF.

 

Pour voir les vidéos, cliquez sur le lien Internet ci-dessous :

http://www.bnf.fr/pages/zNavigat/frame/dernmin.htm?ancre=conf_salon_du_livre_2009.htm

 

Tags:

ORANGE perd son monopole sur l’iphone

Technophiles, Téléphonie 17 mars, 2009

 

Le conseil de la concurrence a statué sur le monopole d’Orange par rapport à l’iphone d’APPLE. L’opérateur de téléphonie a perdu l’exclusivité de la commercialisation du téléphone. Selon le conseil « l’exclusivité d’Orange sur l’iphone est de nature à introduire un nouveau facteur de rigidité dans un secteur qui souffre déjà d’un déficit de concurrence ». L’opérateur Bouygues Telecom, auteur de la plainte auprès du conseil de la concurrence a annoncé dans un communiqué de presse être « satisfait de cette décision » et « espère pouvoir le commercialiser dans les meilleurs délais ». Orange souhaite faire appel de la décision du conseil afin de pouvoir reprendre son monopole.


L’iphone chez SFR : 25 Fevrier 2009 

 

SFR vient d’annoncer qu’il commercialiserait l’iPhone 3G à partir du 8 avril 2009. Les tarifs appliqués seront approximativement les mêmes que ceux pratiqués par Orange, soit 99 euros pour la version 8 Go de l’iphone 3G, et 199 euros pour le modèle 16 Go.

Pour ce qui est des forfaits, ils se situeront entre 41.90 euros mensuel (1 heure de communication) et 67.90 euros mensuel pour 4 heures d’appels. Ces tarifs s’appliquent avec un engagement de 24 mois. En ce qui concerne la connexion à Internet, elle est illimitée ainsi que les e-mails et les SMS. L’opérateur souhaite se différencier de la concurrence en offrant la possibilité à ses clients iPhone d’utiliser dans toute la France ses 1.5 millions de points d’accès Wifi afin d’obtenir une connexion encore plus rapide. Enfin, il semble que l’arrivée de l’iPhone chez SFR suscite déjà l’engouement du public puisque selon l’opérateur, 190 000 personnes seraient intéressées par l’arrivée du téléphone.

 

L’iPhone chez Bouygues Telecom : 26 Avril 2009

 

Bouygues Telecom étant à l’initiative de la plainte auprès du conseil de la concurrence, il va également pouvoir vendre l’iPhone dans ses magasins. Afin d’attirer le plus de clients possible avec la venue du téléphone d’APPLE, Bouygues Telecom propose à ses clients des prix très attractifs. En effet, le téléphone sera vendu globalement 10 euros moins cher que chez les concurrents pour les nouveaux abonnés Bouygues Telecom. De ce fait, le 8 Go sera commercialisé à partir de 89 euros et le 16 Go à partir de 189 euros. De plus, l’opérateur casse les prix pour les professionnels en proposant l’iPhone 8 Go à partir de 29 euros avec un forfait Neo pro 24 mois.

 

La concurrence est désormais équitable entre les différents opérateurs. Orange a dû abandonner son avantage monopolistique et les consommateurs ont désormais le choix de l’offre.

Tags: ,