Les dix produits high tech qui ont marqué 2008

technologie 30 décembre, 2008

iPhone 3G, Eee PC, Google Android… 2008 a été riche en nouveautés côté high-tech. De la téléphonie mobile à l’informatique en passant par la photo numérique et les écrans tactiles, voici une sélection des 10 produits technologiques qui ont marqué l’année.

iPhone 3G
Sans doute le téléphone le plus célèbre au monde (plus de 13 millions d’unités vendues dans le monde, 600.000 en France), l’iPhone a fait plus fort en 2008 qu’en 2007. Le mobile à écran tactile est d’abord passé à la 3G, lui permettant de se connecter à grande vitesse à l’Internet mobile. Apple a également revu le modèle commercial de son appareil et l’a commercialisé à travers le monde, alors que le premier iPhone n’était vendu que dans quatre pays. Autre évolution : l’App Store, une plateforme en ligne qui permet de télécharger gratuitement ou d’acheter des applications et des jeux pour son iPhone. En cinq mois, le service a enregistré 300 millions de téléchargements.

Google Android
Ce n’est pas un téléphone, mais un système d’exploitation pour téléphones mobiles. Cette plate-forme ouverte créée par Google et que entreprises tiers peuvent développer à leur guise, promet de révolutionner la téléphonie mobile. Pour l’heure, seul le fabricant taïwanais HTC a sorti un modèle intégrant Android, le G1. Commercialisé aux Etats-Unis depuis octobre, ce “Google phone” sera en vente en France au premier trimestre 2009.

BlackBerry Storm
Trop “pro” le BlackBerry ? Le fabricant canadien RIM a livré en 2008 une version taillée pour séduire un large public. Le Storm est en effet le premier BlackBerry à écran tactile, résolument tourné vers le multimédia. Son large écran de 3,25 pouces (8,2 cm) est le premier modèle “cliquable”. A chaque pression du doigt, l’utilisateur à la sensation d’appuyer sur un vrai bouton, et évite ainsi de lancer une fonction par erreur. Autre innovation : la fonction copier/coller. Il dispose par ailleurs d’un appareil photo 3,2 mégapixels, 1 Go de mémoire extensible à 16 Go, une puce GPS, et peut se connecter à l’Internet mobile haut débit (3G/3G+). Côté applications, aux traditionnels outils pro (push mail, lecteur de documents Word, Excel ou PowerPoint, etc.), viennent s’ajouter des espaces dédiés à Facebook et MySpace.

Asus Eee PC
Considéré comme le pionnier des mini-PC portables à bas prix (ou “netbooks”), l’Eee PC a séduit de nombreux consommateurs par son poids (1 kg), sa taille, son accès facilité à Internet (Wi-Fi, 3G) et un tarif très agressif (moins de 300 euros, souvent vendu avec un abonnement Internet mobile). En un an, la firme taïwanaise Asus a vendu 4 millions d’Eee PC dans le monde, et donné des idées à la plupart des autres fabricants.

PC Hewlett-Packard à écran tactile
Après les portables et les GPS, la technologie à écran tactile s’est invitée dans l’informatique. HP a commercialisé cette année deux modèles qui obéissent, comme sur l’iPhone, à l’index de l’utilisateur : les TouchSmart IQ500 et IQ810. Ces PC de bureau tout en un (l’unité centrale est intégrée au moniteur) sont capables de reconnaître toute forme de toucher sur l’écran. En effleurant le moniteur, il est ainsi possible de gérer son agenda, lancer des MP3 ou des vidéos, ou encore retoucher ses photos. L’utilisateur peut également laisser des messages manuscrits sur l’écran, comme des penses-bête collés sur la porte du réfrigérateur. Cette technologie demeure toutefois onéreuse, les deux appareils sont vendus à plus de 1.500 euros.

Sony Reader
Le Reader, lecteur de livres électroniques du fabricant japonais Sony, est arrivé en fin d’année en France. L’appareil, commercialisé depuis 2006 aux Etats-Unis, est proposé en exclusivité dans les magasins Fnac jusqu’au printemps prochain. Plus petit qu’un livre de poche (8 mm d’épaisseur), il permet d’emporter avec soi quelque 160 livres numérisés, voire plus avec l’ajout d’une carte mémoire. Il sait également lire les photos, les PDF et les documents Word. Prix : 300 euros.

Sony XEL-1
Le Sony XEL-1 est le premier téléviseur à technologie d’affichage OLED (Organic light-emitting diode) au monde. Cet écran ultra-plat de 11 pouces présente l’avantage d’être peu encombrant et consommer peu d’énergie. Une technologie révolutionnaire qui ne nécessite aucun rétro-éclairage : la lumière est en fait créée à partir de la circulation d’un courant électrique à travers des diodes composées de molécules organiques. Une avancée technique qui demeure encore très coûteuse puisque le XEL-1 est vendu en France au prix de 4.000 euros.

Panasonic Lumix G1
Terminé les gros appareils photo reflex. Grâce à un nouveau format de capteur (le “Micro 4/3″) où le miroir est supprimé, Panasonic est parvenu à réduire de manière considérable la taille des boîtiers. Illustration avec ce Lumix G1, qui ne pèse que 385 grammes sur la balance et affiche des dimensions proches des modèles bridge. Techniquement, il propose un capteur 12 millions de pixels, avec sensibilité montant jusqu’à 3.200 ISO et une vitesse d’obturation de 1/4000e. La visée s’effectue directement sur un large écran articulé de contrôle de 3 pouces.

TomTom Go Live
Dans le monde des GPS, TomTom a frappé un grand coup avec sa série de stations “Go Live”. Véritablement connectés (TomTom a signé un partenariat avec SFR), les appareils de cette gamme offrent de nombreuses innovations, comme l’info trafic en temps réel, qui permet de choisir l’itinéraire le plus adapté tout prévenant les autres utilisateurs sur la route des ralentissements et des radars mobiles. Autre service, l’affichage du prix des carburants ou la recherche d’un restaurant ou d’un hôtel à proximité.

Polaroid PoGO
Polaroid n’a pas complètement renoncé au concept de photo instantanée. Après avoir annoncé en début d’année l’arrêt de la production de ses fameux films instantanés le fabricant revient avec une minuscule imprimante photo numérique baptisée “PoGo”. Sans encre et sans fil, ce gadget donne une nouvelle dimension aux photos prises avec un téléphone ou un appareil compact. Cette imprimante de poche utilise du papier spécial qui produit de la chaleur pour obtenir des points colorés sur le film. Les photos sont alors imprimées en couleur sur du papier 5 x 7 cm, sèchent instantanément, ne se déchirent pas et résistent même à l’eau. Un autocollant permet aussi de les placarder sur toutes les surfaces. La PoGo se connecte à un téléphone en Bluetooth, et se relie à un appareil photo avec un cordon USB. Prix : 129 euros. La recharge de 30 feuilles coûte 9 euros.

Metro

Tags: , ,

2008 : l’année du basculement vers les PC portables

technologie 24 décembre, 2008

Business - Avec un an d’avance sur les prévisions des analystes, les ventes d’ordinateurs portables ont été supérieures à celle des PC de bureau au troisième trimestre, selon iSuppli. Un mouvement amorcé aux Etats-Unis et au Japon, et qui se généralise.

La tendance était marquée depuis quelques mois mais c’est désormais un fait établi : au troisième trimestre 2008, le nombre de PC portables vendus a légèrement dépassé celui des ordinateurs de bureau dans le monde, selon les chiffres du cabinet d’analystes iSuppli

Dans son dernier rapport, iSuppli estime qu’il s’est écoulé environ 38,6 millions de portables contre 38,5 millions de PC de bureau entre juillet et septembre, soit une croissance de 15,4 % par rapport à la même période en 2007. Mais alors que les ventes de portables ont enregistré une hausse de 40 %, celles des PC de bureau ont chuté de 1,3 %.

Des prix devenus très compétitifs

Le renversement du marché en faveur des ordinateurs portables avait été constaté aux Etats-Unis, mais les chiffres d’iSuppli tendent à prouver que la tendance est désormais mondiale. Un marché précurseur comme celui du Japon montre même un ratio largement plus prononcé : l’association JEITA, qui regroupe les treize plus gros vendeurs de PC de l’archipel (Sony, Toshiba, Apple, NEC, Lenovo, Fujitsu, etc.) annonce un rapport de sept sur dix en faveur des PC portables en novembre.

L’émergence d’un segment des netbooks très dynamique avec 14 millions d’unités vendues en 2008, l’accélération du taux d’équipement à l’Internet mobile ou encore le développement de réseau sans fil via la technologie WiMax, sont quelques éléments qui expliquent l’engouement généralisé pour les PC portables. Sans oublier les prix, qui font qu’aujourd’hui, à tarif égal, un ordinateur portable n’a plus grand-chose à envier à un PC de bureau.

Le seul motif d’étonnement vient du timing de ce basculement : la plupart des analystes prévoyaient cette prédominance des portables sur les PC de bureau à l’horizon 2010. Les consommateurs les ont devancés d’un an…

Zdnet

Tags: , , , , ,

Démarrage en douceur du disque haute définition Blu-ray, successeur du DVD

Les écrans, technologie 24 décembre, 2008

Devenu en début d’année le standard mondial en matière de disque haute définition, le Blu-ray, successeur du DVD, n’a pas réussi à s’imposer au pied du sapin de Noël, la crise et des prix élevés freinant son adoption.

Le 18 février 2008, le format de DVD de nouvelle génération Blu-ray de Sony, qui promet une meilleure qualité d’image, remporte la lutte qui l’oppose depuis plusieurs mois à la technologie HD-DVD de Toshiba.

Mais près d’un an plus tard, le raz-de-marée prédit par certains n’a pas eu lieu.

“C’est un marché encore petit”, estime Michaël Mathieu, analyste de l’institut d’études GfK, et la conversion à ce format sera “plus longue que ce qu’on a connu en 1995-97 avec le passage de la cassette vidéo VHS au DVD”.

Les ventes de lecteurs de salon Blu-ray, si l’on exclut les consoles de jeu vidéo PlayStation 3, n’ont pas encore décollé : elles sont attendues à quatre millions en 2008, selon les chiffres de Strategy Analytics, soit loin derrière les lecteurs standard (111 millions). En France, la réalité sera certainement en dessous des 130.000 unités prévues en juin par GfK.

Même constat du côté des disques Blu-ray qui ne représentent que 2% environ des titres commercialisés.

“La cible n’est pas la même” que lors de l’apparition du DVD, explique M. Mathieu : “On touchait alors l’ensemble des foyers qui avaient une télévision, aujourd’hui il faut avoir un écran haute définition pour y avoir accès, ce qui divise déjà le public au minimum par trois”.

Et si la haute définition procure plus d’émotions, selon une étude scientifique récente, l’écart de technologie saute moins aux yeux qu’entre le VHS et le DVD.

Autre frein à son développement : la crise actuelle. “Nous pensons que le climat économique va ralentir la transition vers le Blu-ray”, souligne Helen Davis, en charge du département vidéo au sein du cabinet britannique Screen Diges.

“Les gens vont reporter leur achat sauf si leur lecteur de DVD tombe en panne, et même dans ce cas ils pourraient choisir de dépenser plutôt 50 euros dans un lecteur basique”, ajoute-t-elle.

Les lecteurs Blu-ray, aussi capables de lire les “vieux” DVD, sont encore chers: en Europe, il faut compter près de 300 euros en moyenne pour s’en offrir un, contre moins de 200 dollars (143 euros) aux Etats-Unis.

S’il est difficile, selon les analystes, de se baser sur 2008, quasiment année zéro du Blu-ray, pour se livrer à des prédictions, 2009 sera en revanche déterminant.

“Le marché devrait largement plus que doubler”, estime, confiant, Arnaud Brunet, secrétaire général de l’association Blu-ray Partners France: “nous constatons déjà une accélération, notamment aux Etats-Unis”, où “Iron Man” et “The dark knight, le chevalier noir”, dernier opus des aventures de Batman, ont connu des ventes record.

Quant aux nouveaux moyens de distribution des films, comme la vidéo à la demande, ils ne constituent pas, selon lui, une menace immédiate. “Les consommateurs sont encore très attachés au support physique”, assure-t-il.

D’après Screen Digest, les Français ne consacreront d’ici 2012 que 2% de leur budget à l’achat de films par internet.

Pour autant, selon Toshiba, perdant de la guerre des normes et donc contraint à un virage stratégique radical, la “dématérialisation” est une évolution inéluctable.

“J’ai le sentiment” que le Blu-ray “n’est qu’une étape”, pronostique François Séguineau, directeur général de la filiale française, convaincu que les coffrets et lecteurs DVD feront bientôt partie du passé.

JDN

Tags: , , , , , ,