L’Europe adepte du web communautaire

Internet, Réseaux Communautaires 15 juin, 2007

Selon une étude de Forrester Research, 60% des Européens seraient adeptes du “web communautaire”…

Les blogs, sites communautaires et autres plates-formes communicatives ont trouvé une terre d’accueil : l’Europe. C’est ce que révèle une étude réalisée par le cabinet Forrester. L’analyse résulte d’une enquête conduite auprès de 7.000 consommateurs résidents au Royaume-Uni, en Suède, en France en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Pays-Bas.

En fait, selon l’étude, 60% des Européens s’adonnent au web communautaire. Même si la lecture de blogs ou de fils RSS figure en bonne place chez près d’un tiers des sondés, leur pratique, loin d’être analogue, laisse apparaître des nuances d’un pays à l’autre.

Les sites communautaires connaissent un plus grand succès chez les Britanniques et les Suédois qu’en France et en Allemagne. Environ un tiers des internautes de Grande-Bretagne sont abonnés à des sites communautaires, soit le double de la moyenne européenne.

De même, les Espagnols, bloggeurs acharnés, ne manquent que peu d’occasions à publier un commentaire. A contrario, les Allemands, peu enclins à s’exprimer par ‘post’, font figure de grands muets. En France, l’activité tient plutôt de “l’écoute”, selon les termes de l’analyse. Les Français ont un net penchant pour la lecture de blogs ou les revues de consommateurs.

Selon Mary Beth Kemp, analyste senior chez Forrester Research, l’intervention des professionnels du marketing se situe à ce niveau. “Pour tirer parti de cette diversité, les professionnels du marketing interactif devraient se baser sur les profils de chaque pays afin de déterminer les priorités en termes de médias sociaux”, assure-t-elle. Pour elle, les professionnels sont à même de capitaliser sur ces différences en axant leur activité sur l’attrait qu’exercent les plates-formes participatives sur les internautes.

Comment les Européens surfent-ils ?

A partir de cette question, l’institut de mesure d’audience en ligne comScore a dressé un tableau chiffré du comportement des internautes à travers l’Europe (Russie comprise) et le compare aux Américains.

L’analyse résulte de l’observation d’internautes âgés de plus de 15 ans, dans 16 pays. L’étude montre qu’en moyenne, 122 millions d’Européens se connectent durant une journée. Soit l’équivalent de 20% de la population de l’Union européenne. Aux Etats-Unis, ils sont 114 millions.

Les Européens y passent 16,5 jours par mois pour un total de 24 heures, en moyenne. Ces résultats, loin d’être uniformes, englobent de profondes disparités de connexion entre les pays. Voici quelques exemples.

Les Pays-Bas et les pays scandinaves passent plus de temps que leurs compatriotes européens sur Internet. La plus grande communauté d’internautes se trouve en Allemagne. Les Suédois détiennent le record de page web consultées, 4019 par mois contre en 2062 en moyenne dans les pays interrogés. Les Britanniques, avec leurs 21,8 millions de connexions uniques journalières, sont, ceux qui se connectent le plus.

Différents facteurs permettent d’obtenir une classification des pays. Pénétration d’Internet, moyenne d’utilisateurs par jour ou encore classements des trois sites les plus visités. Dans 13 des des 16 pays de l’analyse, Google arrive en tête des sites les plus consultés. Seuls Microsoft et Yandex, un moteur de recherche russe, contestent sa suprématie.

Le taux de pénétration d’Internet apparaît très variable d’un pays à l’autre. Sur une moyenne européenne de 40%, les Pays-Bas tiennent le haut du pavé avec 83%. D’une manière générale, aucun chiffre n’apparaît inférieur à 35%. Les Etats-Unis disposent d’un taux de 66%, de 26 points plus élevé que la moyenne européenne.

Le pourcentage russe (11%) ne laisse que peu de doute sur la relative faiblesse de pénétration d’Internet sur le territoire. En nombre d’utilisateurs uniques par mois, l’Allemagne figure en tête de liste avec plus de 32 millions de connectés par mois, suivi par la France avec 25,4 millions d’usagers. Des chiffres bien supérieurs à l’Italie (18 millions) et aux Pays-Bas (11,2 millions). Ces données sont néanmoins à mettre en relation avec le nombre d’habitants.

Un pays comme le Danemark compte plus d’une personne sur deux connectées contre une sur trois en France. En terme de moyenne d’heures de connexions mensuelles, la majorité des pays dépassent les 20 heures. La moyenne mensuelle américaine (31,4 heures) se situe encore une fois au dessus de la moyenne européenne (24,1 heures). L’étude prouve aussi que dans bien des domaines, les internautes américains conservent une fréquence de connexion plus élevée que celle des Europeéns.

Tags: ,

Internet haut débit en voiture

Connexion internet, Internet 15 juin, 2007

L’alliance entre les nouvelles technologies et le secteur automobile est faite pour durer. Les équipements multimédias embarqués tendent d’ailleurs à se généraliser…

Une expérimentation visant à étudier l’efficacité de différentes modalités d’interaction avec un navigateur Internet embarqué en véhicule, a été menée sur simulateur de conduite.

Tout en conduisant, vingt sept sujets ont manipulés trois dispositifs (clavier, surface tactile, commande vocale) pour réaliser des actions de contrôle du navigateur Web. Les tâches à accomplir étaient de différents types (entrée de données, déplacements dans des menus, déplacements sur une carte routière) et différents paramètres ont été mesurés durant l’interaction : vitesse du véhicule, position sur la voie, temps d’exécution de la tâche…

Les résultats montrent essentiellement que, suivant l’action à effectuer, les dispositifs de commande n’ont pas du tout la même efficacité.

Problématique

La vitesse de développement des nouveaux systèmes d’information et de communication pour les véhicules automobiles nous laisse penser que dans un avenir très proche, les conducteurs de ces véhicules auront à leur disposition un service Internet embarqué. L’interaction avec un tel service, éventuellement en roulant, pose des questions importantes de sécurité auxquelles les traditionnels dispositifs (boutons, boutons rotatifs, molettes, croisillons…) répondent mal. Dès lors, il paraît important de se tourner vers l’étude d’autres modalités de communication comme le geste 2D ou la parole.

C’est dans ce contexte que Renault, l’INRETS et le laboratoire Valoria se sont associés pour mener une expérimentation sur simulateur de conduite. L’objectif étant de tester les performances de différents dispositifs de commande pour interagir avec un navigateur Internet. L’étude a été réalisée dans le cadre des projets européens PROMISE (Personal mobile Traveller and Traffic Information) et TELSCAN TELematic Standards and Co-ordination of ATT system in relatioN to elderly and disabled travellers).

Les connectivités : la communication comme maître mot

Dans quelques années, toutes ou presque toutes les commandes, aujourd’hui manuelles, deviendront vocales. De la sélection d’un contact à appeler en main libre, au choix de la chanson ou station de radio en passant par la validation d’une adresse pour votre GPS, tout s’effectuera par commande vocale. Ce n’est d’ailleurs pas une fiction puisque déjà quelques Mercedes haut de gamme fonctionnent avec ce système.


Ordinateur de l’Orange Carbox

Système expérimental Orange Carbox

La communication passe aussi par internet. C’est pour cette raison qu’Orange a créé un partenariat avec Lancia pour mettre sur le marché une voiture équipée d’un PC. Avec sa taille réduite, cet ordinateur propose tout de même 512 Mo de mémoire, un écran 7 pouces et un disque dur de 60 Go. Il est doté d’une carte PCMCIA (3G/ Edge ou HSDPA/ GPRS), du Bluetooth, de l’IRDA et bien entendu du Wi-Fi. Cette installation permet de bénéficier de l’accès à internet en toute mobilité.

Tags: , , ,

Quels sont les objets High-Tech indispensables pour partir en vacances ?

Gadgets Technologiques 15 juin, 2007

Cet été, les objets high tech partent avec vous en voyage ! De plus en plus petits, plus esthétiques et plus pratiques, ils deviennent indispensables en vacances comme dans notre quotidien. Découvrez les dernières tendances dans notre dossier spécial et n’emportez que l’indispensable sur votre lieu de vacances…

Pour ceux qui restent travailler cet été, un objet high tech très zen…

SUR LA ROUTE DES VACANCES

Quand les bouchons deviennent presque agréables…

Qui aurait pu se douter que la vidéo prenne une si grande importance dans les technologies embarquées. C’est un phénomène récurent chez les constructeurs, que de proposer des “concept car” avec des installations vidéo élaborées.

C’est le cas par exemple de du 4X4 concept de Kia, le « KND-4 » qui propose un écran AMOLED (Active-Matrix Organic Light-Emitting Diode : DEL organique et matrice active) intégré au tableau de bord, ainsi qu’un lecteur Blu-ray et un disque dur pour le lecteur audio. Le tout dans un habitacle très futuriste.


Kia KND-4

Un habitacle souple et futuriste

La Nissan Bevel, quant à elle propose un écran panoramique dans son tableau de bord, visible par tous les passagers du véhicule.
Du côté des constructeurs de produits high-tech, on retrouve notamment Toshiba en collaboration avec Alpine qui propose des produits qui confirment cette tendance. En effet, un lecteur de disques HD-DVD spécialement conçu pour les voitures va bientôt voir le jour. Il sera accompagné d’un écran sensitif.


Nissan Bevel

DVD HD conçu pour la voiture

Avec l’évolution des équipements multimédias embarqués, les voitures deviendront de véritables salons roulants… et les routes des vacances deviendront un moment de détente pour toute la famille.

GPS panoramique : la navigation extra large

Le marché des GPS nomades explose (le pionnier et leader TomTom vient de passer la barre des 10 millions de produits vendus). La tendance passe par des écrans plus grands (de 3,5 à 4’’ de diagonale). Gain en lisibilité = sécurité !
La fourchette : 90 à 700 €.

Notre sélection de l’été : Tom Tom One XL (349 €). Affiche toutes les qualités de précision et de réactivité de la marque, un écran plus grand et un design affiné.


Contrairement à son prédécesseur, le nouveau TomTom One est compatible avec la fonction TMC (info trafic gratuit). Petite précision, TomTom ne fournit pas le câble (environ 100 € pour vous le procurer).

Le TomTom One XL propose plusieurs fonctionnalités qui améliorent la personnalisation des itinéraires. Vous pourrez donc éviter une partie de l’itinéraire planifié, calculer un itinéraire bis, ajouter une étape, et si vous vous trompez de chemin, le GPS recalculera automatiquement et en temps réel un nouvel itinéraire.

Le nouveau TomTom One XL propose deux nouveautés majeures par rapport à son prédécesseur : d’une part la fonction TMC (optionnelle) et d’autre part un nouveau design incluant un plus grand écran. Ce GPS se classe dans la catégorie des entrées de gamme, mais ne délaisse pas la qualité pour autant. C’est clairement un produit simple et efficace idéal pour cet été si vous partez en vacances.

Les GPS de nos futurs vacances

Avec le succès qu’ils rencontrent depuis ces dernières années, on ne peut s’empêcher de se demander comment seront les GPS de demain. Intégrés à la voiture ou en version autonome, les systèmes de navigation sont devenus incontournables. De nombreux constructeurs cherchent des solutions innovantes pour rendre leur utilisation plus ergonomique et sécurisante. Prenons l’exemple de VDO qui a mis au point un GPS intégré à un rétroviseur intérieur, ou alors de Volkswagen s’alliant à Google pour créer un GPS basé sur les cartographies de Google Earth, qui permet un meilleur repérage dans l’espace.

Dans le domaine de la navigation GPS, le projet le plus insolite serait probablement l’affichage
« tête haute »
. Connu depuis longtemps dans le domaine de l’aviation, ce système permet d’afficher les données par projection sur le pare-brise pour atteindre la zone de visibilité du conducteur. Ce système permet dans ce contexte de limiter les informations à projeter : seules les flèches d’indications sont affichées, la vision réelle de la route se substituant à la cartographie du GPS.

Le « boom » du GPS ne fait que commencer, et ce copilote virtuel nous réserve encore bien des surprises.

Être certain de rentrer avec sa voiture de vacances…

La nouvelle Volvo S80 dispose d’une fonction amusante : elle peut communiquer avec la télécommande. Alors que normalement, c’est la télécommande qui dialogue avec la voiture (pour l’ouverture des portes, par exemple), ici le véhicule peut envoyer des informations vers le petit boîtier.

La télécommande permet de savoir à distance si la voiture est verrouillée, si l’alarme est activée (ou pas) et même si une personne est présente dans la voiture. Pour éviter qu’un voleur ne s’approche de trop près de votre véhicule lorsque vous êtes paisiblement sur la plage, vous pouvez allumer l’éclairage interne et externe de la voiture directement depuis la télécommande.


SUR VOTRE LIEU DE VACANCES

Un camescope de poche, à emmener partout avec vous…

Les départs en vacances approchent et il vous faut un caméscope pour garder une trace meilleurs moments. Par exemple, le nouveau Panasonic SDR-S10 est compact, et peut être facilement emmené partout. Il est également résistant aux chocs, à la poussière et aux projections d’eau.

Un camescope HD pour l’été ?

Les caméscopes numériques ont subi de très grandes évolutions depuis le début des années 80. La dernière en date est bien entendu l’arrivée de la haute définition dans un domaine qui peinait à se renouveler depuis la généralisation de la cassette DV. Aujourd’hui le format AVCHD est bien placé pour prendre la relève. Voilà un donc un état des lieux du marché actuel.

Avec l’arrivée de la HD sur le marché grand public des caméscopes, nous avons malheureusement vu fleurir de nouveaux formats d’enregistrement. C’est Sony qui a dégainé en premier lors de la sortie de son premier caméscope dédié aux non professionnels, le HDR-HC1.

Celui-ci utilise en effet le format HDV, tout simplement compressé en MPEG-2. Avantage de ce format, enregistré en l’occurrence sur MiniDV, il est entièrement exploitable sur la très grande majorité de logiciels de montage actuels. Revers de la médaille il demande des configurations très puissantes qui arriveront à manipuler les lourds rushes.

La relève AVCHD

Mais le format MiniDV a tendance à disparaître petit à petit, se faisant naturellement supplanter par des supports bien plus modernes comme le DVD, le disque dur ou la carte-mémoire. Sony et Panasonic ont donc décidé d’unir leurs unités de recherche pour mettre au point le format AVCHD (Advanced Video Codec High Definition).

Contrairement au HDV, l’AVCHD utilise comme compression, le bien plus récent H.264 (un format MPEG-4) qui a l’avantage de prendre moins d’espace que le gourmand HDV. Malheureusement, l’AVCHD est supporté par une minorité de logiciels de montage à l’heure actuelle. Les éditeurs de logiciels doivent donc développer leur compatibilité dans le courant de l’année 2007 pour vraiment être au goût du jour.

Une sélection de caméscopes HD pour les vacances

HDV pour le Canon HV10

Le HV10 est le premier modèle de Canon à proposer la haute définition. Pour cela le constructeur a préféré opter pour la technologie HDV sur cassette, pour le moment bien plus facilement exploitable que l’AVCHD.
Entre 821 € et 895 € selon le revendeur

AVCHD sur carte SD pour Panasonic

Le Panasonic HDC-SD1 exploite l’AVCHD et le support SD, puisque le constructeur japonais est à l’origine (au moins en partie) de ces deux technologies.

Entre 969 € et 1085 € selon le revendeur


Sony choisit le disque dur

L’autre concepteur de l’AVCHD ne pouvait non plus passer outre cette technologie. Mais Sony a préféré utiliser un DVD sur son HDR-UX3 pour enregistrer ses données. On peut ainsi profiter directement de ses vidéos sur son installation. Plusieurs conditions toutefois, posséder un lecteur équipé d’une prise HDMI et d’un écran HD.

Entre 779 € et 861 € selon le revendeur

Des lunettes MP3 : sur la plage, vos meilleurs titres au bout du nez

Le 6 juillet prochain, Digital Cowboy propose des lunettes avec un baladeur intégré de 1 Go, lecture MP3 et WMA. La connectique est l’USB 2.0 (rechargeable par ce port) et c’est compatible avec les OS Windows.
Comptez environ 30 euros pour son acquisition.


Mobiles finesse, MP3 et photo

Pourquoi se contenter de téléphoner ? Après les capteurs photo qui dépassent maintenant le cap des 3 millions de pixels, place à la musique : lecteur MP3, menu digne d’un baladeur, prise casque. La musique sera stockée sur une carte mémoire capable d’embarquer quelques dizaines d’albums.
De 50 à 600 €
Notre sélection de l’été : Sony Ericsson K 810 (399 €).


Photo grand angle sans flou

Les compacts numériques dépassent allégrement les 7 millions de pixels avec un zoom x5. La vraie tendance (à l’initiative de Panasonic) : après le stabilisateur d’image, les Lumix passent au grand angle sans sacrifier le design ni la compacité.
De 300 à 500 €
Notre sélection de l’été : Panasonic DMC TZ3 (429 €). Un « 7 millions de pixels » avec stabilisateur et grand angle en tout automatique, un compact aussi polyvalent que simple d’emploi.

Baladeurs vidéo génération Youtube

La tendance : vous avez le choix entre visionner des films en voyage ou plus modestement des vidéo clips. Dans le 1er cas, vous emmènerez un massif baladeur à disque dur, type Archos (fabrication française). Dans le second, optez pour des baladeurs audio vidéo à petite taille d’écran. Et écumez les sites de vidéos en ligne comme Youtube ou Dailymotion.
De 90 à 400 €
Notre sélection de l’été : Sony NW A800 8 Go (300 €). La résurrection du mythique Walkman passe par le vidéo clip, avec ce baladeur doté d’un excellent écran, au rendu vidéo surprenant.

DE RETOUR DE VACANCES

Les cadres photo numériques pour revivre encore et encore vos vacances
Les cadres photos commencent enfin à se différencier. Aucun n’atteint encore la perfection, mais on voit, ici et là, apparaître des fonctionnalités qui apportent un réel bénéfice à tirer de ces lecteurs numériques d’images.


Kodak Easy Share EX1011
Kodak ne pouvait pas demeurer en reste. La marque propose depuis peu des cadres photos. La gamme s’étend du plus basic au plus sophistiqué. Il s’agit de l’EasyShare EX1011. Ce cadre bénéficie d’une belle diagonale, 10 pouces (soit une diagonale de 25,4 cm), et d’une mémoire interne, il revêt une apparence classique et sobre, se propose de lire les vidéos et bénéficie du son. Ce n’est bien sûr qu’un exemple, il existe de nombreux produits semblables disponibles sur le marché



ET POUR CEUX QUI RESTENT TRAVAILLER CET ETE

Bureau Zen avec Imprimante parfumeuse

Sagem lance des imprimantes fax qui diffusent les odeurs parfumées avec le concept antitress appelé Zen Cube.

À chaque utilisation, l’appareil diffuse des senteurs selon le parfum choisi : l’apaisante, la tonifiante ou le purifiant pour se relaxer. L’objectif étant d’apporter un bien être pour les gens se trouvant dans la pièce.

D’après le directeur de la communication de Sagem, le monde de travail d’aujourd’hui est de plus en plus tendu. Les stress, les surmenages guettent les employés d’où vient l’idée de l’aromathérapie, cette technique de soin de plus en plus utilisée qui se base sur les huiles essentielles pour apporter le bien-être, et qui peut permettre de réduire le stress. Cette méthode a déjà été testée dans certaines stations de métro et quelques parkings parisiens et le résultat est, semblerait-il, plutôt positif

Prix : environ 20 euros la cartouche, conçue pour durer entre 30 et 50 jours (ou 2 000 pages imprimées).
Pour le moment il existe qu’une seule gamme d’imprimantes : Sagem MF-44-54.

Tags: ,