Yves Rocher crée sa communauté web

Internet, Réseaux Communautaires 15 mars, 2007

Sur l’impulsion de ses équipes, Yves Rocher soutient la création d’une communauté online éco-citoyenne. Première étape du projet : la mise en place d’un blog collaboratif ouvert à tous les internautes.

Depuis le début du mois de février, on peut trouver sur Internet un blog baptisé “Les Végétaliseurs”, une plate-forme participative centrée sur “le respect et la défense de la nature et du monde végétal”. Cette initiative, destinée à donner naissance au “mouvement des végétaliseurs”, est née au sein de l’entreprise Yves Rocher, sur s’impulsion d’un groupe de salariés engagés personnellement et/ou professionnellement dans les questions liées à la préservation du patrimoine naturel et à une meilleure co-existence de l’homme et de la nature. La direction d’Yves Rocher, séduite par le projet et par son adéquation aux valeurs de la marque, a décidé d’y apporter son soutien financier.

“L’idée est née en juin 2006, raconte Catherine Clément, la directrice de la communication chez Yves Rocher, qui a pris part à son élaboration. Nous nous sommes rendu compte que beaucoup de salariés de l’entreprise partageaient la même passion et les mêmes convictions sur ce qui était lié à la nature. Chez Yves Rocher, il y a des gens qui sont militants, d’autres qui sont des botanistes de métier, et aussi des personnes qui aiment simplement la nature. Nous voulions transmettre ces valeurs. Les fondateurs du groupe ont eux aussi toujours porté ces valeurs. C’est pourquoi ils ont tout de suite accepté de nous soutenir dans ce projet.”

Ce projet, c’est celui de créer une plate-forme qui ne soit pas que militante et activiste, mais ouverte à l’ensemble des personnes qui “voient la vie en vert”, qu’elles travaillent ou non chez Yves Rocher. L’objectif d’un tel service est de permettre les échanges, transmettre des connaissances, susciter les engagements, promouvoir les “petits gestes” écologiques quotidiens, mais aussi, pour l’entreprise, trouver éventuellement des projets à financer via sa Fondation placée sous l’égide de l’Institut de France, et associer son image à un projet sociétal.

La première étape de concrétisation du projet, le blog des Végétaliseurs, est cependant non brandée Yves Rocher, afin d’éviter que les internautes ne se croient sur un blog de marque. L’identification de l’entreprise comme sponsor du projet est en revanche présente comme caution et à titre d’information.

Tags: , , , ,

Leroy Merlin lance toutrenover.com

Internet 15 mars, 2007

Leroy Merlin inaugure un site de bricolage didactique en rich media, dont le lancement a été soutenu par une campagne télévision. Toutrenover.com joue un rôle pivot entre le site marchand et les magasins.


Malgré le parallèle réalisé dans le spot télévisé avec le film “Massacre à la tronçonneuse”, le petit monde virtuel qui se cache au cœur du site Toutrenover.com, le nouveau site en rich média de Leroy Merlin, n’est pas sans rappeler celui des Sims. Sur le mode de l’histoire dont vous êtes le héros, l’internaute est invité par un petit groupe de personnages à se former en quelques clics aux secrets de la construction d’une terrasse, d’une clôture ou de la rénovation d’une façade. En un mot, l’enseigne de bricolage passe à la vitesse supérieure en matière de conseils multimédias diffusés sur le Net, ainsi que dans le domaine de la qualification de sa clientèle internaute.

Lancé en ligne le premier mars, Toutrenover.com a bénéficié d’une importante campagne de communication à la télévision, mais également sur le Net. “Comme depuis janvier dernier il nous est possible de communiquer sur le petit écran, nous avons réalisé le pari de créer un teasing télévisuel en soutien au lancement de notre site toutrenover.com. Car même s’il existe peu d’expériences de ce type en France, nous avons la conviction que le média TV, qui est un média de masse, peut être très contributif en termes de création de trafic sur Internet”, déclare Stéphane Jaillette, chef de groupe au service communication de Leroy Merlin. L’enseigne a toutefois pris soin en amont de réaliser un benchmark de ce type de mécanique à l’étranger.

Parallèlement au spot TV qui incite les téléspectateurs à se rendre sur le site en les intriguant sur les effets secondaires inquiétants qu’il peut produire sur les internautes, Leroy Merlin a mené une campagne de liens sponsorisés en correspondance avec les spots télé, ainsi que d’e-pub, via de l’achat d’espace sur des grands carrefours d’audiences, comme Orange.fr, ou Lequipe.fr. L’enseigne a également personnalisé le site de la marque Leroymerlin.fr, et a réalisé une campagne d’e-mailing auprès de sa base de contacts. Une campagne plutôt large de manière à assurer une montée en puissance rapide du dispositif.

Si le lancement du site Internet coïncide avec la promotion de la nouvelle saison, le mois de mars correspondant à un pic d’activité en matière de projet de bricolage, toutrenover.com n’est pas un site promotionnel et événementiel stricto sensu. “Ce que nous vivons c’est le lancement d’un site, c’est le début de quelque chose. Toutrenover.com n’a pas été conçu pour être débranché à la fin de la campagne”, précise Stéphane Jaillette. En effet, de par sa nature, le contenu de ce site en rich media est pérenne, et vise à vulgariser l’acte de bricolage.


La 3D, un excellent outil didactique pour le bricolage

Le conseil éditorial et la pédagogie sont au cœur du positionnement de l’enseigne de distribution, Leroy Merlin propose notamment des fiches conseil mises en ligne sur son site marchand, des vidéos de démonstration, mais aussi son guide papier, et ses conseils en magasin. Mais avec le lancement du site toutrenover.com l’enseigne réalise un pas supplémentaire, grâce à des conseils en rich media, qui accompagnent l’internaute pas à pas. “Internet est plus propice à la schématisation d’actes de bricolage. Nous avons pensé que la 3D était un excellent outil pour présenter certains propos”, précise le chef de groupe de Leroy Merlin, qui s’est tourné vers l’agence Peoleo pour la réalisation de ce site.

Au-delà d’apprendre à bricoler, toutrenover.com permet aux internautes d’être mieux armés lorsqu’ils se déplacent en magasin. A la fin des démonstrations, les internautes peuvent recevoir par mail un récapitulatif des différentes “bonnes questions” à se poser, au-travers d’une fiche qu’il leur est conseillé d’imprimer et de remplir, pour servir de base dans les échanges avec les conseillers de vente en magasin. De même, le site propose une calculette interactive pour définir les quantités de peinture à acheter en fonction de la superficie de sa pièce. De quoi sensibiliser les internautes aux écueils inhérents au bricolage, mais aussi de gagner du temps en magasin pour les clients, comme pour les employés Leroy Merlin.


Les conseils bricolage en 3D

Une des dimensions importantes du site consiste en effet à jouer un rôle pivot entre le site de marque et les magasins. Le site intègre notamment un service de localisation du magasin le plus proche, et va jusqu’à donner les noms des personnes en charge des rayons dans lesquels se trouvent les produits consacrés au projet précis de l’internaute. Et si la distribution du guide a été temporairement ouverte en libre accès dans les magasins, une mise en scène sur Internet propose l’accès en avant-première, et de manière exclusive aux guides pédagogiques papier édités par Leroy Merlin, au début de la campagne et à la fin de la campagne.

Ces différents services privilèges sont offerts en échange des coordonnées des internautes, Leroy Merlin profitant de sa campagne de promotion de son site pour collecter des adresses et des données afin d’enrichir la base. Parmi les différents champs demandés, l’enseigne demande de choisir le magasin le plus proche et de renseigner quelques données personnelles.

En revanche, si le nouveau site présente dans ses différentes démonstrations des produits de bricolage, toutrenover.com n’en est pas pour autant un site commercial. “Sur toutrenover.com, nous souhaitons faire découvrir une partie de notre métier. L’approche est complémentaire avec le site leroymerlin.fr, qui propose nos gamme des produits”, indique Stéphane Jaillette. Les liens entre les deux sites sont d’ailleurs relativement nombreux. Les produits présentés ont donc été sélectionnés parmi ceux distribués par l’enseigne.

De même, dans le nouveau site, Leroy Merlin ne couvre pas l’ensemble des projets de bricolage, et semble avoir axé ses conseils sur du gros oeuvre. Il est donc possible d’imaginer que des conseils d’aménagement de la salle de bain, de la cuisine, ou liés à la décoration puissent être programmés à moyen terme…

Tags: , ,

Totalvod.com : un portail pour la VOD

Internet 15 mars, 2007

Un nouveau portail, dédié à la vidéo à la demande (VOD), vient de voir le jour: “totalvod.com” ambitionne d’être à la fois «un guide de tous les contenus cinématographiques et audiovisuels disponibles en VOD sur internet, et un magazine sur l’actualité du cinéma, de la télévision et de la VOD».

Il recense l’ensemble des programmes (films, mais aussi séries, émissions, documentaires…) proposés sur les principales plates-formes de distribution françaises. Au total 60.000 vidéos sont référencées, dont 3.205 films.

La société a signé des accords avec ArteVOD, CanalPlay, Editions Montparnasse, Fnac, France TVOD, Glowria, Iminéo, Ina, M6Vidéo, TF1Vision, Univerciné, Virginmega, Vodéo. Elle affirme qu’Orange rejoindra très prochainement sa plate-forme. L’internaute qui arrive sur le portail, choisit le contenu qui l’intéresse et est ensuite automatiquement redirigé vers la fiche du programme sur le site partenaire.

Totalvod.com a été fondé par Isabelle Bordry, l’ancienne directrice générale de Yahoo France, Patrick Suquet et Serge Siritzky, respectivement rédacteur en chef et président du magazine Ecran Total, ainsi que Alexandre Drubigny, concepteur d’”En Aparté” ou de “La boîte à questions” (deux émissions de Canal Plus). Le site bénéficie de la participation du Centre national de la cinématographie.

Tags: ,