Dell lance le bloc note tout terrain

technologie 15 janvier, 2007

Dell procède au lancement de son premier bloc-notes tout-terrain Le Latitude ATG D620, qui répond à des normes militaires en ce qui a trait aux vibrations, à l’humidité et à l’altitude, convient parfaitement à une utilisation extérieure

Dell a annoncé le 19 janvier 2007, à Toronto, le lancement du bloc-notes Latitude(MC) ATG(MC) D620 (catégorie tout-terrain), le premier ordinateur portable conçu par l’entreprise à l’intention des personnes travaillant dans un environnement rigoureux.

Le Latitude ATG répond à des normes militaires en ce qui a trait aux vibrations, à l’humidité et à l’altitude. Il est conçu pour résister aux chocs, à l’humidité et aux autres aléas du travail sur le terrain.

Ce nouveau bloc-notes est doté d’un clavier résistant à l’eau, de protecteurs de ports, d’un revêtement robuste et, en option, d’un disque dur résistant aux chocs. Il a été conçu pour être utilisé par les personnes travaillant dans des conditions exigeantes, c’est-à-dire par le personnel militaire, les conducteurs de véhicules de service ou de livraison, les ouvriers de la construction ainsi que les premiers intervenants en cas d’urgence, comme les policiers et les employés de services de secours.

Un écran qui se distingue par sa luminosité

A la lumière de commentaires qu’elle a reçus de ses clients, Dell a décidé d’équiper le Latitude ATG d’un écran de 14,1 pouces avec détecteur de lumière ambiante, pellicule de verre et couche antireflet. La luminosité de cet écran à affichage à cristaux liquides (ACL) est 1,5 fois supérieure à celle des écrans de la plupart des bloc-notes professionnels, favorisant ainsi sa visibilité par temps très clair. Le personnel militaire, les employés de la protection civile, les ouvriers de la construction et les personnes qui oeuvrent dans l’industrie du golf estiment important de pouvoir voir l’écran de leur bloc-notes pendant les journées particulièrement ensoleillées.

“Le Latitude ATG illustre particulièrement bien l’engagement de Dell à innover à partir des commentaires de ses clients”, soutient Peter McNeill, chef de marque principal chez Dell Canada. “Des personnes travaillant dans divers domaines nous ont clairement exprimé leur besoin de pouvoir compter sur un bloc-notes robuste, résistant aux chocs et doté d’un écran qu’ils peuvent voir en plein air. Nous sommes ravis de répondre à la demande de ces clients en mettant sur le marché un produit dont les caractéristiques sont à la fine pointe de l’industrie.”

Tags: , ,

Intel : le quad core existe

technologie 15 janvier, 2007

Déjà pré-annoncés, les nouveaux processeurs à quatre coeurs (’quad core’) d’Intel se sont largement affichés au Salon CES de Las Vegas.

“Aujourd’hui, Intel accomplit une nouvelle fois un progrès de taille : le quadricœur à la portée de tous les PC. Désormais, les PC de bureau bénéficient des performances autrefois réservées aux supercalculateurs et permettent ainsi d’accomplir des choses inouïes”, a déclaré Paul Otellini, le patron d’Intel.

Le fondateur a en effet présenté très officiellement sa famille de processeurs à quatre coeurs (quad core), qui s’est agrandie d’un troisième membre avec l’Intel Core 2 Quad, disponible dès aujourd’hui.

Cette annonce vient confirmer la fin des mono processeurs. En effet, le Core 2 Quad est destiné au marché grand public, et plus particulièrement au multimédia. Intel joue la surenchère des coeurs jusque dans les PC à usage personnel et familiale.

Le géant des semi-conducteurs l’avait annoncé avec le dual core, les processeurs multicoeurs sont les processeurs de demain !

Certes, mais par sa technologie encore mal maîtrisée par les développeurs et son prix, la microarchitecture Intel Core cible en priorité les PC de bureau hautes performances, même s’ils sont prévus pour les jeux vidéo. Ces applications doivent en effet tirer parti du multithread (composé d’unités d’exécution et qui exploitent le parallélisme de traitement).

Pour cela, Intel travaille activement avec des éditeurs sur la parallélisation des logiciels et des jeux de nouvelle génération, pour que ceux-ci puissent exploiter le multicœur.

Parallèlement, les puces à quatre cœurs devraient devenir le choix privilégié pour les logiciels très multithread et lourds en traitements que sont par exemple Adobe After Effects, Premiere Pro 2.0, Windows Media Encoder, Snapstream et WinDVD. Sans oublier la sortie prochaine du gourmand Microsoft Windows Vista.

Outre de nouveaux seuils de performances, ces produits feront bénéficier les particuliers de capacités multitâches qui optimisent les modes de création et de consommation des divertissements numériques.

Les ordinateurs équipés du processeur Intel Core 2 Quad sont ainsi adaptés à la vidéo haute définition et disposent de toutes les performances nécessaires pour profiter de plusieurs logiciels multimédias en parallèle. Avec ses quatre cœurs de traitement, la puce permet de gérer la desserte de plusieurs flux numériques dans différentes pièces de la maison, ce qui en fait en particulier un moteur de divertissement performant pour les PC de technologie Intel Viiv.

Le Core 2 Quad rejoint les processeurs Intel Xeon quatre cœurs série 3200, destinés aux serveurs monovoies. Fondés eux aussi sur la microarchitecture Intel Core, ils renforceront les performances et le rendement électrique des applications sur serveurs d’entrée de gamme, dont les serveurs de messagerie, Web, de fichiers et d’impression.

La série 3200 compte désormais deux représentants, cadencés respectivement à 2,40 et 2,13 GHz et dotés d’un bus principal à 1066 MHz et de 8 Mo de mémoire cache niveau 2.

Tags: , ,

Google Earth en 3D

Internet 15 janvier, 2007

Google Earth la version 4 finale, avec un contenu 3D enrichi est officielle. La terre vue du ciel par Google vient de sortir. Google Earth vient de sortir sous sa version 4 finale.

Au menu des nouveautés de ce logiciel de cartographie et d’image satellitaire, un affichage 3D de relief et bâtiments amélioré. « L’affichage 3D du relief et des bâtiments est l’une des caractéristiques les plus attrayantes de Google Earth. Nous avons amélioré la qualité des données de relief pour de nombreuses régions montagneuses. Par ailleurs, nous prenons maintenant en charge les bâtiments 3D « texturés », ce qui signifie que la brique a vraiment l’aspect de la brique, le verre ressemble vraiment au verre… En clair, l’image est beaucoup plus fidèle à la réalité. C’est un pas de plus dans la bonne direction : « la création d’un modèle 3D réaliste de l’ensemble de la planète. », explique Google.

Ces modèles 3D ne courent pas toujours les rues, du moins en France. À Paris, quelques bâtiments sont en 2D « texturés », dont l’Arc de triomphe, la Tour Eiffel et la Défense. Outre-Atlantique, il y a mieux : la plupart des immeubles de Manhattan sont par exemple représentés en 3D.

Google a de plus optimisé l’affichage de données personnelles via des fichiers .KML. « Dans Google Earth vous pouvez maintenant afficher des photos de voyage, des sentiers de randonnées, transférés à partir de votre GPS, des superpositions d’images de votre cru ou des datasets géographiques volumineux. Vous pouvez même horodater les données pour créer des animations retraçant l’évolution d’un lieu au fil du temps ».

Ajoutons la présence d’une nouvelle interface, avec une boussole de navigation placée dans le coin supérieur droit de l’écran, où l’on peut faire varier l’angle de vue 3D, ainsi qu’une nouvelle barre d’outils intégrant les outils de mesure, d’impression, d’e-mail et de dessin. « La boussole de navigation se trouve maintenant dans le coin supérieur droit de l’écran (ce qui libère de l’espace). Les outils de mesure, d’impression, d’e-mail et de dessin sont intégrés à la nouvelle barre d’outils en haut. » L’internaute intéressé trouvera plusieurs animations en ligne et la section de téléchargement sur la page de Google Earth.

Par ailleurs, au niveau des contenus proposés par Google Earth, notons des infos pratiques avec des données multimédias complètes, affichées en superposition sur les images Google Earth, et qui concernent différents lieux sur toute la planète. «Vous pouvez donc maintenant non seulement voir des images satellite haute résolution, mais aussi lire des informations détaillées provenant de diverses sources. Regardez cette animation pour apprendre à utiliser les infos pratiques. »
Les superpositions « Contenu proposé » disponibles dans cette version 4 de Google Earth incluent notamment : « Le programme PNUE (Programme des nations unies pour l’environnement) avec diverses images horodatées successives concernant une centaine de lieux du monde entier où la détérioration de l’environnement est particulièrement sévère ; Le tour du monde Discovery Networks, qui permet d’effectuer une visite virtuelle de plusieurs sites célèbres, villes et merveilles naturelles du monde entier dans Google Earth ; Des images du Jane Goodall Institute, qui permettent de rendre visite à Flirt et aux autres chimpanzés de la réserve de Gombe, et de suivre leur vie quotidienne grâce au “géo-blog” de l’Institut dans Google Earth ; Des images du National Geographic, qui incluent, entre autres, des articles, des photos et des webcams des quatre coins du monde ; Tracks 4 Africa, qui propose, pour certaines régions de l’Afrique, des données cartographiques issues de la communauté, accompagnées de photos et d’extraits intéressants sur divers endroits ; L’Agence Spatiale Européenne, qui propose des images satellite de lieux et de phénomènes splendides à travers le monde ; … »

Les infos pratiques « Web géographique » proposent un contenu semblable auquel ont contribué différentes communautés d’utilisateurs à travers le monde, telles que Wikipédia et Panoramio.

Tags: , ,