Une puce compatible HD-DVD, Bluray

technologie 15 novembre, 2006

Alors que Nec a dévoilé il y a quelques semaines une première puce / contrôleur optique capable de prendre en charge à la fois les formats HD-DVD et Blu-ray, aujourd’hui Broadcom enfonce le clou en officialisant lui aussi sa puce universelle.

Si les deux puces offrent des spécifications relativement proches, il est intéressant de noter que Nec, pour le moment, ne fournit sa puce qu’à des fabricants qui ont l’intention de prendre en charge uniquement l’un des deux formats. De son côté, Broadcom a affirmé qu’il allait fournir, dès janvier prochain, sa puce à des fabricants qui proposeront bien des platines double format.

Outre sa compatibilité universelle, le BCM7440, intègre des « cores MIPS », un décodeur multi-flux HD, de nouveaux moteurs graphiques, des processeurs de gestion audio, un processeur lié à la sécurité, une interface DDR2 et la prise en charge pour de multiples sorties audio/vidéo et un connecteur réseau.

Le BCM7440 prend en charge les formats vidéo H.264, VC-1 , MPEG2, Dolby Digital Plus, Dolby Tru-HD et DTS-HD. Il est également capable de gérer la lecture des DVD vidéo, des DVD-R et des CD-audio. Alors que plusieurs sources affirment que les premiers lecteurs ou graveurs Blu-ray / HD-DVD universels ne seront pas disponibles avant 2007 ou fin 2007, un responsable de Broadcom table lui sur une disponibilité à la mi-2007. La difficulté réside désormais dans le fait d’employer des systèmes optiques compatibles HD-DVD, Blu-ray, DVD et CD qui seraient particulièrement chers et délicats à produire.

Tags: , ,

Sortie officielle du Zune

musique, technologie 15 novembre, 2006

Comme nous vous l’avions annoncé dans la dernière Galaxie TIC, le nouveau baladeur électronique conçu par la firme de Bill Gates est disponible depuis mi-novembre sur les étals des magasins américains. Couplé à un site de téléchargement, le Zune a pour objectif de tailler en pièces la domination actuelle de l’iPod, qui règne sans partage sur le marché mondial de la musique en ligne.

C’est le début d’une lutte sans merci entre deux géants, Microsoft et Apple, pour la suprématie sur le marché mondial de la musique en ligne. Les premiers exemplaires du nouveau baladeur électronique de la firme de Bill Gates sont en effet disponibles depuis la semaine dernière dans les magasins spécialisés américains au prix de 249,99 dollars, couplés à un nouveau site de téléchargement baptisé Zune Marketplace. En ligne de mire: l’iPod, qui détient près de 75% du marché américain des lecteurs.

Mais malgré la puissance de feu dont dispose un groupe de l’envergure de Microsoft, leader mondial dans le secteur des logiciels, la tâche ne sera pas aisée. Sa console XBox mise à part, la firme de Redmond n’a que peu d’expérience du marché de l’électronique grand public, quand de son côté Apple affiche avec l’iPod une des plus belles réussites commerciales de ce début de 21ème siècle. A peine cinq ans après le lancement de son lecteur multimédia au design épuré, la firme à la pomme a déjà conquis près de 67 millions de consommateurs et règne presque sans partage sur la distribution de musique sur Internet avec sa plate-forme iTunes.

Conscient de l’ampleur de la tâche, Microsoft a donc sorti les grands moyens pour imposer le Zune. D’abord le produit. Sobriété des lignes et des couleurs, molette de contrôle circulaire… Dès le premier coup d’oeil, on ne peut pas contester à ce petit boîtier truffé d’électronique dernier cri une furieuse ressemblance avec l’iPod, comme d’ailleurs la plupart des baladeurs concurrents. Mais le Zune dispose toutefois de quelques fonctions supplémentaires.

Construit par le groupe japonais Toshiba, il offre notamment un écran vidéo plus grand et permet une liaison wi-fi sans fil avec d’autres Zune pour des échanges de chansons. S’il s’agit d’une vraie nouveauté, le destinataire ne pourra écouter ces morceaux “prêtés” qu’un maximum de trois fois.

Autre point fort de son offensive, la stratégie adoptée par Microsoft consiste à verrouiller le consommateur dans un modèle propriétaire vertical, précisément celle qui a fait la fortune d’Apple. Les acquéreurs de son baladeur numérique pourront ainsi se connecter à la Zune Marketplace, un site où ils pourront télécharger plusieurs millions de titres. Pour l’heure, Apple contrôle 50% de ce marché aux Etats-Unis via son site iTunes, qui ne fonctionne qu’avec ses iPod.

Ces dernières semaines, Microsoft a lancé plusieurs initiatives pour tailler une brèche dans l’hégémonie d’Apple et a surtout conclu un accord avec l’une des quatre majors du disque, Universal Music. Nouveauté de taille, les termes du deal consenti par Microsoft prévoient de verser à la maison de disque une fraction de ses ventes sur le Zune, en plus des royalties déjà perçues pour les chansons téléchargées. En échange, Universal Music mettra tout son catalogue de chansons en téléchargement sur Zune Marketplace.

Selon des sources de presse, Universal Music pourrait toucher plus d’un dollar par Zune vendu. Et quand Microsoft annonce vouloir conclure des accords analogues avec les autres majors, Apple fait la grimace car ces manoeuvres pourraient bien l’amener à son tour à devoir renégocier ses contrats avec les maisons de disque, pour le moment très avantageux.

Tags: , , , ,

Le succès de Disney sur Itunes

Internet, Vidéos internet 15 novembre, 2006

Le vendredi 10 novembre 2006, Disney s’est félicité, des performances de vente de ses films sur l’iTunes Store.

Le célèbre studio d’animation, où on retrouve Steve Jobs (président d’Apple) comme actionnaire particulier majoritaire a annoncé 500 000 ventes de film en deux mois depuis le service d’Apple. Rappelons que l’iTunes Store (le magasin de contenus multimédia sur Internet d’Apple) permet depuis le 12 septembre d’acheter des longs métrages au format numérique. Encore réservée aux Etats-Unis, la vente de long métrage est donc venu compléter celle des séries TV.

Comme nous avons pu le voir dans la Galaxie TIC du mois de septembre, les nouveaux films sont disponibles le jour de leur sortie en DVD, à un prix de 12,99$ la semaine de leur sortie ou en pré-commande. Ensuite leur tarif repasse à 14,99$. Les films les plus anciens sont vendus 9,99$. Ces longs métrages sont encodés en 640 x 480 et demandent 30 minutes de téléchargement en haut débit (5 Mbps). Ces films peuvent être visionnés sur PC, Mac ou iPod vidéo. Selon certaines sources, les ventes de films chez Apple auraient déjà généré un chiffre d’affaires de plus de 5 millions de dollars. A présent, Disney pense que les ventes de film en ligne vont lui générer un chiffre d’affaires annuelle de 50 millions de dollars US.

Environ 9000 films seraient vendus chaque jour sur l’iTunes Store américain. Apple a fait savoir que la possibilité d’acheter des films sur les iTunes Store européens sera activée courant 2007.

Tags: , , ,