Un nuage à 75 millions d’euros

Connexion internet, Internet, Réseaux sans fil 22 avril, 2012

En France, il existe un Fonds national pour la société numérique (FSN), géré par la Caisse des dépôts. Les ministres Eric Besson et René Ricol viennent d’annoncer le premier investissement, d’un montant de 75 000 000 euros : le développement d’une centrale numérique, soit le développement du “cloud“.

Le projet de développement du “nuage numérique” sera confié à Orange et Thales. Eric Besson, ministre chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique, et René Ricol, commissaire général à l’investissement, l’ont annoncé dans un communiqué signé conjointement.

Les 75 millions d’euros investis en ce moment sont le premier versement d’une somme totale de 225 millions d’euros, qui sera allouée à ce projet de centrale destinée à stocker les données numériques françaises, ce que nous connaissons plutôt sous le nom de “cloud”. Orange et Thales ont nommé ce nuage “centrale numérique de confiance”, tandis que le projet dans son ensemble s’appelle Andromède.

Fier, Pierre Louette, secrétaire général de France Télécom, annonce la décision gouvernementale sur son compte Twitter, il affirme que le projet est prêt à être lancé et qu’il “devrait créer 1000 emplois en France”. Il assure aussi que ce cloud offrira un espace fournissant des garanties de sécurité, confidentialité et traçabilité.

Ce projet large et ambitieux comporte aussi des volets dédiés à la numérisation de contenus culturels, éducatifs, scientifiques…

Source : http://www.lesnumeriques.com/nuage-a-75-millions-euros-n24139.html

Tags:

Greenpeace dénonce le Cloud Computing

Connexion internet, Internet, Réseaux sans fil 18 avril, 2012

Outre Google, Facebook et Yahoo qui se sont vu récompensés, Apple, Amazon et Microsoft ont été pointé du doigt par Greenpeace qui voit d’un mauvais œil l’utilisation d’énergies sales pour le stockage en ligne et la dématérialisation.

L’organisation note dans un rapport, les comportements des grosses entreprises sur la gestion du Cloud Computing. Dans une ère où le phénomène du stockage en ligne est en plein essors, les ordinateurs dédiés à cet usage sont en constante progression.

Greenpeace met l’accent sur les data centers, ces grands noms du secteur qui consomment une très grande quantité d’électricité, soit l’équivalent d’environ 250 000 foyers européens en moyenne.

Selon elle, Amazon, Apple et Microsoft auraient majoritairement recours à des énergies sales telle que le nucléaire pour faire tourner leurs serveurs.

Facebook a quant à lui, bâti un data center en Suède, tournant aux énergies renouvelables ce qui explique qu’il serve d’exemple. Yahoo et Google resteraient vigilants sur la provenance des énergies qu’ils consomment.

Mélanie LAGRANGE

Tags: , , , , , , ,

Le Cloud Computing génère des emplois

Connexion internet, Réseaux sans fil 6 mars, 2012

Une étude réalisée par l’IDC révèle que l’informatique « dans les nuages » est un stimulateur dans la création d’emplois.

L’avancée rapide de la technologie dans le domaine professionnel a créé au sein de notre société une phobie commune, la peur que l’homme soit remplacé par les machines. Afin d’évaluer le potentiel créateur du Cloud Computing, Microsoft a commandé une étude au cabinet IDC.

Celle-ci révèle que d’ici 2015, le concept aura créé 14 millions d’emplois à travers le monde. Déjà en 2012, 6,7 millions de nouveaux emplois verront le jour, générant un chiffre d’affaire annuel estimé à 1,1 trillions de dollars. En effet, cette activité engendre de faibles coûts en matière d’investissement mais stimule l’innovation.

La France seule gagnerait ainsi 189 000 emplois. Les secteurs bénéficiaires seraient celui de la communication et des médias (2,4 millions) et celui du secteur bancaire (1,4 millions). Durant cette période, l’Inde et la Chine, pays émergents particulièrement actifs, pourraient fournir ensemble 6,8 millions d’emplois.

Selon le directeur de recherches du cabinet IDC, la création d’emplois est « universelle » puisque la zone géographique et la taille de l’entreprise ne sont pas des facteurs de conditionnement.

Mélanie LAGRANGE

Tags: